Sélectionner une page

On savait depuis un moment que les « escrologistes » ne se servaient de l’écologie que comme un « prétexte » , un « paravent », une simple « couverture » pour attirer vers eux les gens de bonne foi désireux qu’on place la question de la nature et de l’environnement parmi les priorités.

Nous en avons désormais une magnifique démonstration depuis que des maires pretendus « écolos » sont aux manettes de quelques grandes villes. Les propositions, prises de parole, décisions récentes ont permis à beaucoup de découvrir la réalité inquiétante derrière le décors.

Parmi une longue liste, pêle-mêle, un dénigrement systématique de la police comme à Colombes avec l’assimilation de celle-ci à celle de vichy lors d’un discours, l’interdiction prochaine du sapin de Noël à Bordeaux et la dénonciation comme « fachos » de tous ceux qui s’opposent, critiquent ou simplement s’interrogent, les attaques grotesques contre le Tour de France à Lyon ou Grenoble, la suppression du foot dans les cours de récréations, mais aussi l’écriture inclusive imposée, etc etc… bienvenus dans le nouveau monde des ayatollas verts qui veulent tout interdire, qui s’attaquent à tout ce qui fait trop « français », qui fait partie de nos traditions, de notre histoire, de notre identité et à nos libertés. Ajoutons bien entendu, en parallèle, un immigrationnisme en revanche sans limites, un laxisme rare en matière d’insécurité et vous obtenez le vrai projet des « escrologistes »…

Autre illustration évidente de cette tromperie. Ils prétendent mettre la nature et l’environnement au dessus de tout et au coeur de leur programme. Ils s’opposent ainsi, prétendent-ils, aux OGM, à l’utilisation des engrais, ne veulent que du « bio », s’opposent à la 5G etc etc… fort bien, mais alors pourquoi sont ils favorables à la PMA pour les couples homosexuels ? Les possibilités scientifiques et technologiques sont absolument bannies là au nom de la « nature » qui doit prévaloir sur toute autre considération, mais elles devraient être utilisées en revanche au service de leur idéologie ici où « dame nature » constitue un « obstacle » rédhibitoire. Vous y comprenez quelque chose ? C’est un peu la défense de la nature à géométrie variable. Et ne parlons pas de tous les « escrolobobos » des grandes métropoles qui roulent en trottinette, qui pointent du doigt la voiture même quand celle-ci est indispensable pour beaucoup, mais qui passent toutes leurs vacances à l’autre bout du monde et qui ont un mode de vie incompatible avec la cause qu’ils prétendent défendre. La aussi, la lutte contre les gaz à effet de serre est aussi à géométrie très variable…

Il importe donc de dénoncer cette supercherie et le détournement du thème de l’écologie et de la protection de l’environnement par une véritable secte qui surf en réalité sur les peurs et dont le projet n’est rien d’autre qu’ un programme d’extrême gauche maquillé de vert en surface soutenu par un discours volontairement apocalyptique et culpabilisateur.

Sébastien JOLIVET

Délégué Départemental 

Rassemblement National de Seine-Saint-Denis