Sélectionner une page

Hier, un énième attentat s’est produit en France, près des anciens locaux de Charlie Hebdo, faisant deux blessés graves, perpétré par un migrant islamiste connu des services de police. Cinq ans après la tragédie et à l’occasion des procès qui y sont liés, la tentative d’asservissement de nos valeurs au nom d’une opinion religieuse refait surface à travers l’émergence d’un séparatisme, comme diraient certains. coïncidence que celle-ci se produise le jour même de l’anniversaire de la déclaration de l’unité et de l’indivisibilité de la République (25 septembre 1792), soit 228 ans après sa proclamation. Ceci doit questionner la gestion politique actuelle plus que douteuse de la défense de notre mode de vie, de nos droits et de nos libertés.

La maîtrise de nos frontières, ce qui constitue la peau, la membrane protectrice de notre Etat, doit être assurée pour garantir au mieux la sécurité de nos concitoyens. De même, l’efficacité du travail de la police doit être renforcée, notamment à travers l’augmentation de moyens, tant matériels que moraux. La justice se doit aussi d’être intraitable avec ceux qui bafouent nos lois, en particulier en cas de récidive. Enfin, de nombreux acteurs politiques (Maires, départements, responsables politiques…) doivent faire face à la réalité de leur idéologie et des conséquences meurtrières qu’elles entrainent.

Si l’avenir de la déclaration de l’indivisibilité de la Nation fut sa propre mutilation à travers l’écoulement du sang vendéen, quel sera celui de l’émergence du séparatisme islamiste ?

Le Rassemblement National de Seine-Saint-Denis s’élève une fois de plus pour défendre votre sécurité et vos libertés ; rejoignez-nous pour porter votre voix !

06 65 86 46 93
Contact@rassemblement-national93.fr

Nicolas PIERRON
Délégué Départemental adjoint / Seine-Saint-Denis

Ali H. , le pakistané interpellé le 25 septembre 2020 sur les marches de l’opéra Bastille. Arrivé en France comme « mineur isolé » en 2018, logé, nourri, blanchi, soigné avec l’argent des français, cela ne l’a pas empêché de lancer une attaque terroriste et de blesser grièvement avec une feuille de boucher deux personnes devant l’ancien immeuble de Charlie Hebdo, là où 5 ans plus tôt les frères Kouachi avaient décimé à la kalachnikov toute la rédaction du journal.